Nostalgie én traditie: pudding in visvorm

Faire du pudding

Web visvorm

Vous les connaissez bien. Mais si, ces formes anciennes de pudding en cuivre, en métal, en terre cuite blanche ou en terracotta. Vous en avez peut-être reçue une de votre grand-mère. Ou vous en avez trouvé une au marché aux puces. Il y a de très beaux modèles. Et ils ont souvent la forme d'un poisson. Dans certaines familles, c’est une tradition de servir un pudding en forme de poisson. Et il y a des raisons à ça.


Avant, il n'y avait pas de gélatine ou d'agar-agar - bien commodes - pour faire durcir/gélifier rapidement les aliments. Mais il y avait déjà du pudding ou du bodding. La gélatine de poisson était alors souvent utilisée pour lui donner la fermeté désirée.

D’ailleurs la nourriture était servie sous toutes les formes imaginables. Pendant le jeûne, s’il n’y avait ni poisson ni viande, les mères inventives les reproduisaient sous avec toutes sortes d’autres ingrédients, en trompe l’œil en quelque sorte. Comme le pudding en forme de poisson. Ou un lapin en massepain. Dans le vieux livre de cuisine de 1581 « Ein Neu Kochbuch » ont dit d’ailleurs que : "l’oeil doit compenser ce qui manque à la langue." Le pudding en forme de poisson remplaçait, dès lors, le vrai poisson.

Et vous, ça vous dirait de faire du pudding en forme de poisson?